AUFOURETOUT

L’Univers de Mamini

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 4 juillet 2008

Bonne soirée 4 juillet, 2008

Classé dans : melimelo — mamini @ 22:30

011.jpg

 

je ne peux rester parmi vous, le mouvement pour taper texte etc…

me géne trop,  je vais donc reposer mon épaule.

                             et

je vais aller faire comme phoëbe :  

Bonne soirée 080528025827298822125555

dormir…

080528025849298822125559

dormir …

080528025911298822125560

dormir…

080704112238298822243272

            au moins essayer.

                    080627053347298822221205

                    080606100921298822156383

 

                      

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 4 juillet 2008

Ingrid Bétancourt

Classé dans : melimelo — mamini @ 19:58

Ingrid Bétancourt 1hutjd

Ingrid Betancourt de retour dans son « autre famille »

Créé le 04/07/08 – Dernière mise à jour à 19h59 Europe 1 .
Ingrid Betancourt, qui a retrouvé jeudi matin avec émotion ses enfants à Bogota, est arrivée en France vendredi après-midi. L’avion à bord duquel l’ex-otage des Farc et sa famille voyageaient a atterri peu avant 16 heures sur l’aéroport militaire de Villacoublay près de Paris. Un retour très attendu. Sur le tarmac, une Ingrid Betancourt très souriante, sous un soleil de plomb, a retrouvé Nicolas Sarkozy et son épouse ainsi que des membres des comités de soutien. « Ingrid Betancourt bienvenue, la France vous aime » , a lancé Nicolas Sarkozy. « Je rêve depuis sept ans de vivre ce moment », a répondu Ingrid Betancourt qui a ensuite pris la route direction l’Elysée où une réception a eu lieu. Des discours, des larmes et un hommage remarqué à la 

voteover(3.25);

Ingrid-Betancourt-de-retour-dans-son-autre-famille_img_234_199

  C’est sous les applaudissements et un soleil estival qu’Ingrid Betancourt est rentrée en France vendredi après-midi, tout sourire. L’avion de la République française à bord duquel l’ex-otage des Farc et sa famille a atterri peu avant 16 heures sur l’aéroport militaire de Villacoublay dans les Yvelines, au sud-ouest de Paris. « C’est toute la France qui est heureuse. Ingrid Betancourt bienvenue, la France vous aime », a lancé Nicolas Sarkozy. « Je rêve depuis sept ans de vivre ce moment (de) respirer l’air de la France », a répondu Ingrid Betancourt, visiblement très émue d’être enfin de retour après plus de six ans et demi aux mains des Forces armées révolutionnaires de Colombie.

capture-arrivee-ingrid-1_medium

Dès ses premiers mots sur le sol français, au-delà de l’émotion, c’est une femme déterminée qui est apparue et qui a pris la parole pour un discours engagé. Ingrid Betancourt est notamment revenue sur les conditions de sa libération qu’elle a à nouveau qualifiée de « parfaite ». Mais elle a aussi immédiatement estimé que « la stratégie » mise au point pour sa libération avait été « le fruit de la réflexion commune » de la Colombie et de la France, alors que les autorités colombiennes avaient indiqué qu’elle était « 100% colombienne ». Pour le président français, la libération d’Ingrid Betancourt est surtout « un message d’espoir » qui veut « dire à tous ceux qui souffrent dans le monde et sont privés de liberté : rien n’est inévitable ».

ingrid-capture-5_medium

Après ce premier accueil, Ingrid Betancourt et toutes les personnes qui l’ont accueillie ont pris la direction de l’Elysée où est une réception a eu lieu avec plusieurs centaines de personnes dont de nombreux membres des comités de soutien. Une réception où les discours se sont à nouveau succédés, tantôt très souriants, tantôt très émus. Ingrid Betancourt a à nouveau rendu un vibrant hommage à la France, son « autre famille ». Nicolas Sarkozy a lui proposé de nouveau d’accueillir sur le sol français les membres des Farc qui accepteraient de laisser les armes.

Après ces festivités,l’otage doit subir des examens médicaux approfondis. Des analyses doivent notamment être faites pour savoir si Ingrid Betancourt souffre d’hépatite, comme cela a été évoqué ces derniers mois, et prendre la mesure des conséquences physiques de ses six années et quatre mois de détention. Si les résultats sont rassurants, une hospitalisation ne sera sans doute pas nécessaire.

L’ex-otage franco-colombienne qui a retrouvé jeudi matinavec émotion ses enfants à Bogota, était repartie avec sa famille dans la soirée pour Paris, deux jours après sa libération par un commando de l’armée colombienne. A leur arrivée, jeudi, ses enfants, Mélanie et Lorenzo, ont serré longtemps leur mère dans leurs bras, la couvrant de baisers. Ingrid Betancourt, qui était montée dans l’avion avec son mari Juan Carlos Lecompte, a lancé à la presse que les retrouvailles avaient été « une orgie de baisers ».

arrivee-ingrid-2_large

« Je voudrais embrasser le président Chirac et mon ami de toujours, Dominique de Villepin, qui s’est battu pour les otages, pour nous tous », a déclaré Ingrid Betancourt. « Je veux embrasser le président Sarkozy pour lui dire que je l’admire et que je lui dois le fait d’être là aujourd’hui », a-t-elle dit. « C’est une histoire incroyable avec une fin heureuse », et « je veux venir en France pour remercier tous les Français et partager ce moment de bonheur avec eux (…) je suis dans un état second, merveilleux,c’est un miracle », a encore déclaré l’ex-otage qui devrait rencontrer le pape Benoît XVI la semaine prochaine au Vatican.

Ingrid Betancourt a été libérée par l’armée colombienne avec 14 autres otages, trois Américains et onze militaires et policiers colombiens, lors d’une opération héliportée soigneusement planifiée. Cette opération a été entièrement colombienne, a affirmé jeudi le ministre de la Défense Juan Manuel Santos, interrogé sur un rôle éventuel des Etats-Unis dans cette libération. Mercredi soir, l’ex-otage, âgée de 46 ans, avait retrouvé sur l’aéroport de Bogota sa mère, Yolanda Pulecio, et son époux, Juan-Carlos Lecompte. Souriante et vêtue d’un treillis militaire, ses longs cheveux noués sur la nuque, elle était descendue la première de l’avion qui l’avait amenée à Bogota, avant de se jeter dans les bras de ses proches. Ancienne sénatrice et candidate écologiste à l’élection présidentielle en Colombie, Ingrid Betancourt avait été enlevée par les Farc le 23 février 2002. Le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner a assuré jeudi soir lors d’une conférence de presse que la France continuerait ses efforts en faveur des otages.

 De voir à la télévision l’arrivée d’Ingrid Bétancourt a été un moment  très très émouvant.

Cela vous prend aux tripes, son intérviev au journal télévisé était particulièrement touchant et poignant, on ne peut rester insensible de voir ces photos, ses phrases , cette humanité qui ressort d’elle, cette femme qui dit-elle n’a pas de place pour la haine tellement le bonheur est grand d’être là.

Une phrase lorsqu’elle dit :  » ce qui était douloureux c’était cette méchanceté de l’homme , cette hargne à vouloir être méchant c’était terrible ». 

Cette phrase doit nous faire réfléchir, même à petite dose, il y a tant de personnes qui sont remplis de méchanceté, mais pourquoi !!!,  quelle valeur ont ils de l’être humain !

 

 
 

Mes 3 annèes avant 30 ans... |
mon existence est une campa... |
goelandsetpigeons |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma Vie !!!!!!
| essais
| leduo