AUFOURETOUT

L’Univers de Mamini

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 11 novembre 2008

chanson 11 novembre, 2008

Classé dans : Thêatre/cinéma/musique/lecture — mamini @ 10:10

chanson dans Thêatre/cinéma/musique/lecture 529160507 

Jeune, je ne savais rien / Thomas Dutronc

 

Jeune, je ne savais rien
Jeune, je ne connaissais rien
Un beau jour
J’ai changé
Tout d’un coup
J’ai tout oublié

Je me suis réveillé
Ce matin de bonne humeur
Comme ça, pour rien, j’étais content
Surpris de n’avoir aucune idée noire

Je me suis habillé
D’une grosse chemise à fleurs
Comme ça pour rien, j’étais content
Sans savoir pourquoi, sans savoir comment

J’étais enfin guéri
Sans savoir de quelle maladie
Bien sûr, on n’a plus 20 ans
On a des ch’veux blancs
Et l’angoisse de la bouée
Mais de l’amour
Pour son facteur (comme ça pour rien)
Je me suis réveillé
De bonne humeur

Jeune, je ne savais rien
Jeune, je ne connaissais rien
Un beau jour
J’ai changé
Tout d’un coup
J’ai tout oublié… tout oublié

Je me suis réveillé
Ce matin, dans tes bras
Comme ça, pour rien, j’étais content
J’avais enfin un bon karma

Je me suis baladé
Sur le manche de ma guitare
Comme ça, pour rien, j’étais content
Surpris d’avoir autant d’espoir

La nostalgie
J’en ai soupé et vous aussi
Bien sûr, on n’a plus 20 ans
On a des ch’veux blancs

Et l’angoisse de la bouée
Mais de l’amour
Pour son facteur (comme ça pour rien)
Je me suis réveillé
De bonne humeur

Jeune, je ne savais rien
Jeune, je ne connaissais rien
Un beau jour
J’ai changé
Tout d’un coup
J’ai tout oublié… tout oublié

(Et) un beau jour
J’ai changé
Tout d’un coup
J’ai tout oublié… tout oublié…

Image de prévisualisation YouTube

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 11 novembre 2008

Commémorations.

Classé dans : histoire — mamini @ 10:03

COMMEMORATIONS du 11 Novembre

                                               (par Jacky BORNET )

     Il y a 90 ans, l’armistice du 11 novembre 1918

                           - Les soldats français lors de la sanglante bataille du Chemin des Dames - D.R. -

Les soldats français lors de la sanglante bataille du Chemin des Dames

La France célèbre mardi le 90e anniversaire de l’armistice de 1918 avec une cérémonie internationale à Douaumont

Elle sera présidée par Nicolas Sarkozy, pour marquer le temps de « l’histoire » qui s’est  ouvert après celui « de la mémoire », avec la mort en mars du dernier Poilu.
Au fort de Douaumont (Meuse), le chef  de l’Etat sera entouré du prince Charles, de son épouse Camilla et du grand-duc Henri de Luxembourg.

Le nouveau président du Bundesrat (sénat) Peter Müller représentera  l’Allemagne. Seront également présents la gouverneure générale d’Australie, Quentin Bryce, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et le président du Parlement européen, Hans-Gert Pöttering.

« La réconciliation, ce n’est pas l’oubli. L’oubli ce serait la pire des  choses », avait déclaré mercredi à l’Assemblée le secrétaire d’Etat à la Défense  et aux anciens combattants Jean-Marie Bockel. « En 1918, la France était le champ de bataille de l’Europe, en 2008 elle  préside une Europe réconciliée avec elle-même, qui oeuvre pour la paix dans le  monde », a-t-il ajouté.

                                  mardi 11 novembre à 20h50 : 
                                    14-18, le bruit et la fureur

   L’ossuaire de Douaumont, 300 000 morts de Verdun   

 L’ossuaire de Douaumont (Meuse), où Nicolas Sarkozy présidera le 90e anniversaire de l’armistice de 1918, est une     nécropole nationale construite en hommage aux 300.000 soldats français et
allemands tombés pendant la bataille de Verdun (février à décembre 1916).

Le bâtiment, imaginé par les architectes Léon Azéma, Max Edrei et Jacques Hardy, abrite un cloître long de 137 m renfermant des cuves de 14 m3 où ont été déposés les restes de 130.000 soldats, sans distinction de nationalité, tombés pendant l’un desaffrontements les plus sanglants de l’Histoire  mondiale.

Sur la voûte, chaque pierre est gravée du nom d’un soldat disparu ou de celui d’une association d’anciens combattants. Au 1er étage, un musée rassemble des reliques des villages meusiens détruits, des vues stéréoscopiques en relief du champ de bataille ainsi que de nombreuses armes.

Voulu par Mgr Ginisty, évêque de Verdun, et inauguré le 7 août 1932 par le président Albert Lebrun, le bâtiment est surmonté par une tour de 46 m offrant à son sommet une vue panoramique sur les champs de bataille de la Grande Guerre.

Un « Bourdon de la Victoire » y résonnera une nouvelle fois mardi tandis qu’aura été allumé le phare, lanterne des morts.

En contrebas de l’ossuaire se trouve le « cimetière national » de 145.000 m2 où l’on dénombre 15.000 tombes surmontées de croix blanches. Celle du général Anselin, tué le 24 octobre 1916, occupe le centre du cimetière.

En 2006, le président Jacques Chirac a inauguré à Douaumont un monument à la mémoire des soldats musulmans.

          

        » Le Souvenir doit rester dans notre mémoire ». 

 

 

                   

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 11 novembre 2008

St. MARTIN

Classé dans : citations/poèmes — mamini @ 10:02

                 Le 11 Novembre,  on fête la St.Martin 

                                   L’histoire de Saint-Martin

C’est le 11 novembre que se célèbre officiellement la Saint-Martin. Saint-Martin, en ayant partagé son dernier morceau de vêtement chaud avec un mendiant, nous montre l’image du don de soi, de la bonté et de l’humilité.

St. MARTIN dans citations/poèmes activites-st-martin-photo2activites-st-martin-photo3 dans citations/poèmesSaint-Martin serait né autour de l’année 316 dans l’actuelle Hongrie. Il vécut son enfance in Italie, où son père était militaire dans l’armée Romaine. Martin dut suivre les traces de son père et devint lui-même légionnaire à 15 ans. Malgré l’opposition de sa famille, Martin se sentait appelé à se convertir à la foi chrétienne et à se laisser conduire dans l’amour de son prochain. Saint-Martin aidait beaucoup les pauvres et vivait humblement. Il était un exemple pour ses grandes qualités de coeur et les gens souhaitaient être comme lui. C’est parce qu’il était à leurs yeux un vrai serviteur de Dieu, qu’ils le voulurent comme évêque de la ville de Tours.

Toutefois, Saint-Martin ne put accepter cet honneur sur le champ et il se retira à la campagne. Un jour qu’il était hébergé chez un fermier, il apprit que le peuple de Tours le recherchait. Il se cachait dans l’étable parmi les oies, lorsque les gens le trouvèrent et le conduisirent en défilé vers son nouveau service. Et voilà pourquoi s’est créée la tradition de cuisiner une oie le jour de la Saint-Martin.

                        La fête de la Saint-Martin

activites-st-martin-lanternes-photo1

La Saint-Martin est souvent célébrée en soirée par un défilé aux lanternes, animé de chants. On aura pris soin de confectionner une lanterne de papier quelques jours à l’avance et d’y coller un petit lampion à l’intérieur. Cette petite lanterne faite de nos mains, devient symbole de notre lumière intérieure qui s’intensifie à l’approche de Noël. Au moment où l’éclairage extérieur s’atténue et où les reflets de l’été ne sont plus, cette lumière d’une nouvelle qualité vient empreindre nos gestes de partage et d’ouverture sur l’autre

 

                         

                 Conte pour la Saint-Martin

Voici un conte pour les petits, que les parents pourraient raconter à la maison. Relisez-le plusieurs fois et, quand vous vous sentirez prêts, racontez-le simplement, en vous référant de temps en temps au texte. Si vous pouvez l’apprendre par cœur, n’hésitez pas !

                                         L’argent du ciel

Il était une fois une petite fille qui avait perdu son père et sa mère, et qui était pauvre, mais si pauvre qu’elle n’avait plus rien : pas de petite chambre où demeurer, pas de lit pour dormir, rien, si ce n’est les habits qu’elle avait sur le dos et un petit quignon de pain qu’on lui avait donné par charité. Mais c’était une brave petite fille qui avait bon cœur et qui aimait le bon Dieu. Et comme elle se trouvait abandonnée de tous, elle s’en alla à travers la campagne sans perdre sa confiance en Dieu. Voilà qu’elle rencontre un vieillard qui lui dit : « Oh donne-moi quelque chose à manger : j’ai si faim ! » Elle lui tendit son quignon de pain en entier, lui disant : « Dieu te bénit ! » Un peu plus loin, c’est un garçon qui vient à elle en gémissant et qui lui dit : « J’ai si froid à la tête ! Donne-moi quelque chose pour me couvrir ! » Elle ôta alors son bonnet et le lui donna.

Plus loin encore, ce fut un autre enfant qui tremblait de froid, une fillette qui n’avait pas de corsage ; alors, elle lui donna le sien. Et plus loin encore, il y eut une petite fille sans jupe à laquelle elle donna la sienne également. Puis pour finir, elle était arrivée dans une forêt et il commençait à faire bien sombre quand elle rencontra encore un enfant qui lui demanda sa chemise. La brave petite fille se dit que personne ne la verrait, puisqu’il faisait nuit noire ; alors elle enleva sa petite chemise et la donna à l’enfant tout nu.

Mais comme elle était là, n’ayant plus rien de rien, voilà soudain qu’il tomba une pluie d’étoiles devant elle. Chaque étoile était un bel écu d’argent. Et en même temps, bien qu’elle eût donné sa petite chemise, elle vit qu’elle en portait une pourtant, et de la plus fine toile de lin encore ! Elle ramassa tous les beaux écus et fut riche jusqu’à la fin de ses jours.

J. & W. Grimm, Contes, Grand format Flammarion, p. 31

                        activites-st-martin-photo4-par-carpaccio

Saint Martin partageant son manteau avec le mandiant, par Carpaccio

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 11 novembre 2008

citation.

Classé dans : citations/poèmes,dessin-peinture — mamini @ 10:01

                 citation. dans citations/poèmes 6fy5c2

      C’est avec un petit, tout petit rayon de soleil

   que je viens vous dire  » Bonjour  » et vous souhaiter

                       une « Bonne journée « .

 

                        Novembre

                       Quand en novembre il a tonné; l’hiver est avorté !

          Le mois de novembre réchaufre par devant; et refroidit par derrière !

      En novembre l’hiver est en chemin; manchons aux bras et gants aux mains !

 Qui veut du mal à son voisin; lui fait acheter un gouris à la St-Martin ! (11 novembre)

                         À la St-Martin; jeunes ou vieux boivent du vin !

                        Tue ton cochon à la St.Martin; et invite ton voisin!

         dans dessin-peinture  Pourquoi dit-on l’été de la StMartin ?    

                 

         La Légende de l’Été de la Saint-Martin

                      st-martin
Selon une légende, le lieu, La Chapelle Blanche (Capella alba) aurait été « baptisé » lors du transfert du corps de saint Martin, mort à Candes et transporté sur la Loire en direction de Tours : au passage du thaumaturge, les buissons des rives se seraient couverts de fleurs blanches, d’où l’expression « l’Été de la Saint-Martin ». Cette abondance floraison de l’aubépine fit donner au chemin de la rive droite de la Loire le nom de «voie blanche», d’où proviennent les noms de La Chapelle-Blanche et du hameau situé en aval, Le Port-d’Ablevois (Alba via). Ce n’est qu’au 19e siècle que la commune reçut le nom de La Chapelle-sur-Loire, afin d’éviter les confusions avec La Chapelle-Blanche-Saint-Martin, près de Ligueil. Touchée par des vents de sud-ouest, la France bénéficie souvent d’un redoux dans les jours qui suivent la Saint Martin. On parle à cette occasion de « l’Été de la Saint-Martin » (de l’autre côté de l’Atlantique, des phénomènes météorologiques différents occasionnent aussi un bref redoux en novembre, connu comme l’été indien).

 Voila pourquoi il fait beau aujourd’hui,

            « bravo à  St.Martin »

 

 
 

Mes 3 annèes avant 30 ans... |
mon existence est une campa... |
goelandsetpigeons |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma Vie !!!!!!
| essais
| leduo