AUFOURETOUT

L’Univers de Mamini

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 22 novembre 2008

Bonne nuit 22 novembre, 2008

Classé dans : histoire — mamini @ 21:45

Lhistoire d’une petite fille qui a du mal à s’endormir.

elle raconte :

Le soir, j’ai du mal à m’endormir.
Pourtant, j’ai une belle chambre. Avec une armoire, jaune et blanche. Un lit pour
moi toute seule. Et un bureau sur lequel j’ai entassé des milliers de petits trucs
qui ne me servent qu’à jouer. Surtout pas à travailler.

Mais le soir, j’ai du mal à m’endormir.

C’est pour cela que mes parents m’ont installé une veilleuse. Une chouette lampe
qui éclaire vers le plafond et qui dessine plein d’animaux. Alors, quand il fait noir,
je regarde une girafe qui court derrière un singe qui, lui, essaie d’attraper un
éléphant qui suit un hippopotame… Et parfois, c’est l’inverse. Ils courent tous
dans l’autre sens…


Depuis quelque temps, quand je me réveille le matin, la lampe est éteinte.
J’en ai parlé à mes parents… Ils me disent que c’est un petit lutin qui vient dans
ma chambre et, pendant que je dors, éteint ma lam
pe.
Il paraît qu’il vient chaque nuit. Il a un bonnet rouge, un pull bleu avec un gilet
vert, un pantalon marron et des chaussures noires. Il a un gros nez, des cheveux
blancs et une longue barbe, blanche aussi, qui lui arrive aux genoux. Il est très,
très vieux et habite dans notre maison depuis beaucoup plus longtemps que nous.


D’abord, il s’assoit sur mon oreiller, juste à côté de ma tête, et il me regarde
dormir.

Ensuite, il boit le verre de lait et le gâteau que maman lui prépare tous les soirs -
je n’ai jamais vu de verre de lait ni de gâteau dans ma chambre, je n’ai pas le droit
d’y manger -. Et enfin, après m’avoir embrassée sur le front, il éteint ma lampe et
s’en va.

Hier soir, j’ai décidé d’attendre le lutin.
Pour patienter, j’ai inventé une histoire. Une histoire dans laquelle une girafe
courait derrière un singe. Tout ça parce que le singe essayait d’attraper un
éléphant qui suivait un hippopotame. C’était une hippopotame et je crois bien que
l’éléphant était amoureux d’elle et que le singe était jaloux. La girafe, elle, voulait
les empêcher de se battre. Mais jamais personne ne rattrapait celui qui le
précédait.

J’allais m’endormir quand soudain je l’ai vu. Le lutin.
Il n’avait pas de bonnet rouge, ni de pull bleu avec un gilet vert. Il n’avait pas de
pantalon marron ni de chaussures noires. Il n’avait ni gros nez, ni cheveux blancs,
ni longue barbe jusqu’aux genoux. Il était grand. Il avait des cheveux bruns et un
pyjama bleu. Il avait exactement la même tête que mon
papa. Il n’a pas bu de
verre de lait, ni mangé de gâteau – personne n’a le droit de manger dans ma
chambre -. Il s’est assis à côté de moi pour m’embrasser…
…Il a éteint la lampe et… il est allé se recoucher
.

une histoire de Jean-Michel REY

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 22 novembre 2008

Le tablier.

Classé dans : A méditer — mamini @ 21:22

Subject: tr: Pour ceux qui ont connu, et qui se souviennent….

                Le tablier. dans A méditer k9ffgh

 

Te souviens-tu du tablier de ta grand-mère ?
 

C’est tellement vrai…


Le principal usage du tablier de Grand’mère était 
de protéger la robe en dessous, mais en plus de cela, 
il servait de gant pour retirer une poêle brûlante du
fourneau ; il était merveilleux pour essuyer les larmes
des enfants, et à certaines occasions, pour nettoyer les 
frimousses salies.
 
 
Depuis le poulailler, le tablier servait à transporter les 
œufs, les poussins à réchauffer, et parfois les œufs fêlés 
qui finissaient dans le fourneau.
 
  
Quand des visiteurs arrivaient, le tablier servait d’abri 
à des enfants timides; et quand le temps était frais, Grand’mère
s’en emmitouflait les bras. 
 
   
Ce bon vieux tablier faisait office de soufflet, agité au dessus 
du feu de bois. C’est lui qui transbahutait les pommes de terre 
et le bois sec jusque dans la cuisine.
 
 
Depuis le potager, il servait de panier pour de nombreux légumes. 
 
Après que les petits pois aient été récoltés venait le tour des choux.
 
 
En fin de saison il était utilisé pour ramasser les pommes 
tombées de l’arbre.
   
Quand des visiteurs arrivaient de façon impromptue, 
c’était surprenant de voir avec quelle rapidité ce vieux tablier 
pouvait faire la poussière. 
 
  
A l’heure de servir le repas, Grand’mère allait sur le perron 
agiter son tablier, et les hommes au champ savaient aussitôt 
qu’ils devaient passer à table.
 
 Grand’mère l’utilisait aussi pour poser la tarte aux pommes 
à peine sortie du four sur le rebord de la fenêtre pour qu’elle 
refroidisse, tandis que, de nos jours, sa petite fille la pose là 
pour décongeler.
 
 
Il faudra de bien longues années avant que quelqu’un 
invente quelque objet qui puisse remplacer ce bon vieux tablier 
qui servait à tant de choses. 
 
Envoie cela à ceux qui savent, et qui apprécieront l’histoire du 
tablier de Grand-Mère. 

            (merci à Marie-Jeanne qui m’a envoyé ce texte)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 22 novembre 2008

Devinez…

Classé dans : melimelo — mamini @ 17:50

3e4c9d1f2ec3a13a53a8742957d863ef.jpg

Armande Altaï, Professeur de chant et Directrice

de la Star Ac 2008,

a un point commun avec moi  devinez …

quel est ce point commun !!!!!

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 22 novembre 2008

Bonsoir à vous.

Classé dans : chats(animaux) — mamini @ 17:14

1kittylove2640x480.jpg

Image surprenante et combien touchante.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 22 novembre 2008

Musiques

Classé dans : Thêatre/cinéma/musique/lecture — mamini @ 17:12

Retournez  quelques années en arrières et écoutez

souvenirs souvenirs….

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 22 novembre 2008

Triste journée…

Classé dans : citations/poèmes — mamini @ 17:11

          Triste journée... dans citations/poèmes 080610082544298822168689

Le ciel est noyé par les nuages

qui s’amoncellent au dessus de ma tête

Rien pour troubler cette sombre image

d’un samedi triste,  digne d’un naufrage.

2.bmp

Pourquoi ne viens-tu pas éclairer cette journée,

Pourquoi ne viens-tu pas,  oh pesanteur de l’espace.

En envoyant du vent pour chasser ses nuages,

et permettre à la lumière  de refaire surface.

 

 

 
 

Mes 3 annèes avant 30 ans... |
mon existence est une campa... |
goelandsetpigeons |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma Vie !!!!!!
| essais
| leduo