AUFOURETOUT

L’Univers de Mamini

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Mars… 25 février, 2011

Classé dans : les saisons — mamini @ 23:40

Le mois de février se termine, moi je fais la pause pendant 15 jours.

je reprendrai le chemin du blog , Nous serons  en  Mars.

Mars... dans les saisons 2d2vpc

La nature va reprendre ses droits

 dans les saisons

pour nous offrir des couleurs plus attrayantes avec toutes ses petites fleurs multicolores

2qmpums 

qui font le charme du printemps.

Les tulipes majestueuses

 9u8d8n

 , narcisses, jonquilles

 103c0uw

 vont joncher les parterres.

Mars …

C’est aussi la migration des oiseaux qui s’intensifie comme dans notre région

  exemple : les huppés .

xehkt2

alors regardez vers le ciel pour voir cet environnement changer…

Le mois de Mars  est aussi le mois des changements brutaux exemple :

j82zk3 

Mais il devrait nous apporter les rayons de soleil dont nous avons grand besoin,

avec ce nouveau mois nous allons retrouver notre heure d’été,

une heure de sommeil  en moins, mais combien appréciable

d’avoir de grands après midi.

N’oubliez pas.

2011 Le dimanche 27 mars
(à 2 heures du matin il sera 3 heures

 2nqd5cz

A bientôt pour vous faire découvrir d’autres articles à mon retour.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Télévision 22 février, 2011

Classé dans : Thêatre/cinéma/musique/lecture — mamini @ 21:38

Théâtre

« Le fil à la patte » de Feydeau à revoir ce soir.

Le prodigieux succès du « Fil à la patte » de Georges Feydeau, dans la mise en scène de Jérôme Deschamps créée le 4 décembre 2010 à la Comédie Française, a provoqué une telle ruée du public sur les places en vente au Théâtre Français qu’il est depuis longtemps impossible d’en obtenir, alors que la demande est toujours considérable.Cependant, tous ceux qui ont eu la déception d’arriver trop tard, tous ceux aussi que la mise en scène de Jérôme Deschamps a enchantés, vont pouvoir se rabattre sur la télévision. En effet, la chaîne France 2 a décidé de retransmettre la représentation du mardi 22 février, en direct de la Comédie Française. Une fabuleuse aubaine surtout si un réalisateur de qualité, ici Dominique Thiel, s’arrange pour adapter le spectacle avec intelligence au petit écran, en collaboration avec le metteur en scène.Cela ramène à ces temps bénis, en Pologne, où les meilleures mises en scène de théâtre qui avaient été montées dans le pays étaient systématiquement reprises et adaptées pour la télévision, puis diffusées les lundis, jours de relâche dans les salles.

« Le spectacle met la salle en délire »

Avec « le Fil à la patte », le public de la télévision pourra renouer avec un théâtre de qualité, chose rarissime sur le petit écran. Et se remémorer la diffusion que fit l’ORTF de la même pièce de Feydeau le 26 décembre 1970, dans une mise en scène demeurée célèbre de Jacques Charon et l’éblouissante prestation de Robert Hirsch, entouré de Catherine Samie, Micheline Boudet, Michel Duchaussoy, Jean Piat et Jacques Charron lui-même.

Ce fut alors un immense succès public. « Les nostalgiques de la bande à Charron, commente le critique de théâtre Jacques Nerson dans Paris Obs, ne trouveront rien à redire à ce nouveau ‘Fil à la patte’. Il soutient la comparaison avec celui de 1961 où Hirsch se surpassait en Bouzin. Christian Hecq est à son niveau : hargneux, déjanté, génial. La réussite est totale. Le spectacle met la salle en délire ».

Raphaël de Gubernatis

Pour les amateurd de Théâtre, ne manquez pas cette pièce:

France 2, le mardi 22 février 2011 à 20h35.

« Un Fil à la patte » de Georges Feydeau, avec Christian Hecq, Dominique Constanza, Céline Samie, Serge Bagdassarian, Guillaume Gallienne, dans une mise en scène de Jérôme Deschamps.

Télévision  dans Thêatre/cinéma/musique/lecture

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Cinéma

Classé dans : Thêatre/cinéma/musique/lecture — mamini @ 20:58

Les Femmes du 6e étage

de Philippe Le Guay

[Comédie]

Sortie en salle le : 16 Février 2011

Cinéma dans Thêatre/cinéma/musique/lecture fleche_rouge Tous les films sortis en 2011

Film français en couleur, 2010, tout public

Durée : 1 h 46

Image de prévisualisation YouTube

 Un film qui me tente beaucoup en premier par la présence de Fabrice Luchini,

du film comédie qui doit certainement vous mettre de bonne humeur,

un moment de pure détente.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

le partage

Classé dans : citations/poèmes — mamini @ 15:52

 le partage dans citations/poèmes novcx2

 Celui ou celle qui ne sait pas partager est infirme de ses émotions.(Marc Levy)

Une joie partagée est une double joie, un chagrin partagé est un demi-chagrin. (trouvé sur le net)

Merci à toutes les pesonnes qui ont su partager un moment, et tant d’autres choses avec moi,

surtout dans une époque ou la communication n’est pas des plus faciles. 

Merci à toi pour l’après midi  de lundi passé ensemble , je sais que tu te reconnaitras .

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Le Citron 19 février, 2011

Classé dans : infos — mamini @ 17:24

Le Citron est à l’honneur  à Menton  jusqu’au.9 Mars.

Le Citron dans infos

photos.linternaute.com/…/la-fete-des-citrons

 découvrez cette 78ième fête en un clic ci-dessous :

http://www.tourisme-menton.fr/Fete-du-Citron-R-2011.html

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

l’influence de la lune 17 février, 2011

Classé dans : melimelo — mamini @ 23:18

Nuits blanches, nerfs en pelote… la lune ferait donc tout pour nous gâcher la vie ?

Pas si sûr. Elle aurait des vertus bénéfiques.

Pour nous éclairés faisons le tour des questions que l’on peut se poser. 

l'influence de la lune 34huopi

puce La pleine lune: peut-elle vraiment perturber notre sommeil ? 

Oui. Non contente d’affoler le coefficient des marées, la lune exercerait son attraction sur les eaux de notre corps. Nous sommes composés d’eau à 80%. Si la mer subit les marées, il n’y a pas de raison pour que notre organisme n’en subisse pas aussi. Ce sont des mini marées biologiques. Le sang, le liquide amniotique et, surtout, le liquide céphalo-rachidien (celui de notre cerveau) y sont sensibles. Mais pas seulement: les capteurs sensoriels dans notre cerveau réagissent, eux, aux changements de température et d’intensité lumineuse. La chute de température enregistrée lors des pleines lunes perturberait notre système thermique et émotionnel neuvro-végétatif. De plus la lumière de la lune agirait de plus au niveau de l’épiphyse, cette glande essentielle à notre équilibre quotidien (circadien) veille sommeil. Or les capteurs sensoriels sont stimulés, son fonctionnement est profondément modifié, et notre chimie aussi. Sa stimulation entraîne une augmentation secondaire de la sécrétion d’ACTH, hormone de « l’excitation » qui se diffuse alors dans tout le corps. Nous laissant yeux ouvert toute la nuit. 

puce Joue-t-elle avec nos nerfs ? 

Clairement, oui. Pendant la pleine lune, on aurait constaté selon une étude, les troubles du comportements des personnes hospitalisés pour troubles psychiatriques (agressivité, crises d’épilepsies, chez les patients). Augmentation de la criminalité. Même si ce n’est pas encore prouvé, la lune influencerait les états dépressifs. En médecine traditionnelle Asiatique, tout réside dans l’équilibre du yin et du yang dans le corps. Ce fragile équilibre énergétique est très important. C’est lui qui est garant de notre bonne santé. Quand la balance penche d’un côté ou de l’autre, à cause de facteurs extérieurs, comme la lune, les problèmes commencent. La pleine lune, qui influence les éléments yang, est un sommet énergétique très difficile à passer. Lorsqu’un patient est fébrile, qu’il a des tendances dépressives, c’est plutôt en période de pleine lune qu’elles s’exprimeront. N’oublions pas que la lune, en stimulant notre épiphyse, joue un rôle dans le déclenchement de l’hypoglycémie, chute du taux de sucre dans le sang. La fatigue et la sensation de faim que cela entraîne modifient alors notre comportement, provoquant une agitation qui compense cette perturbation chimique. 

2dtop5l

la nuit dernière de mercredi à jeudi c’est ce qui m’est arrivée, pas moyen de dormir,

le matin levée très tôt j’ai regardé le calendrier et là bien sur je me suis rendue compte que la pleine lune était pour la nuit de jeudi à vendredi , aucun doute encore à nouveau victime de cela, à chaque fois c’est le même chose.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Le ou la Chamane

Classé dans : dessin-peinture,infos — mamini @ 5:36

 Le ou la  Chamane dans dessin-peinture 2jg1da8

Dessin fait au fusain et un trio de crayons de sanguine.

 Un peu d’infos sur la femme représentée sur mon dessin :

 Un être ambivalent (la personne du chamane)

A. Marginalité sociale

Le chamane dans les populations amérindiennes du sud du continent américain est un être qui occupe une place ambiguë au sein de sa communauté, en effet, si il est intégré à celle-ci, de par le besoin qu’elle a de lui pour soigner ses malades ou connaître l’avenir et qu’il y occupe une position centrale, la méfiance et la marginalité restent néanmoins de rigueur.

Le mot « Chamane » est en réalité un mot de langue étrangère. Il était utilisé en Sibérie par les peuples de langue Toungouse pour désigner leurs « intermédiaires spirituels ». La base du chamanisme est la croyance d’un monde spirituel parallèle au nôtre, habité par des esprits puissants qui sont présents dans toutes les manifestations naturelles telles les tremblements de terre, les orages, les raz de marées, les arbres, les rochers etc… On croyait que certaines personnes avaient le pouvoir d’entrer en communication avec les esprits de ce monde parallèle lorsqu’elles étaient en transe ou dans un état de conscience modifiée. Parmi les premiers européens a observer ces personnes et a en rendre compte, on retrouve les trappeurs Français du Canada qui furent témoins de cérémonies de guérisons où évoluaient des chamanes. Dès lors, ils les appelèrent « médecins » d’où l’appellation d »homme médecine ». Ce terme (médecine) a été utilisé par la suite pour désigner tout ce qui était relié au monde du sacré et du spirituel. (sacs-médecine, roue médecine etc…) 
Le rôle de ces « praticiens sacrés » était de maintenir l’équilibre entre la tribu et le monde des esprits, assurant ainsi le succès de la chasse, de la pêche et de la récolte et prévenant les maladies qui découlaient d’une désobéissance envers certaines pratiques.

Le chamanes opéraient de toutes sortes de manières et avec toutes sortes d’instruments. Ils entraient en transe grâce au jeûne, en s’infligeant des souffrances volontairement, en chantant, en tambourinant violemment. Le tambour était en fait un accessoire très important dans la pratique du chamanisme.


 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Un amour de chat… 16 février, 2011

Classé dans : chats(animaux) — mamini @ 19:25

Phoëbe qui se pavane devant l’objectif mais qui a horreur de me voir devant mon écran à pianoter sur le clavier

Un amour de chat... dans chats(animaux) 35i84yo

alors, elle passe sans arrêt devant moi , un va et vient incessant jusqu’à temps que j’arrête.

Une manière à elle de dire : J’existe! il ne faudrait pas l’oublier…

 Que de bonheur elle m’a donné depuis sa guérison, vous qui avez suivi son parcours,

vous savez de quoi je parle.

30k3exe dans chats(animaux)

Quelques citations sur le chat :

 

Le chat est d’une honnêté absolue, les êtres humains cachent, pour une raison ou une autre, leurs sentiments. Les chats non.

On ne choisit jamais un chat, c’est lui qui vous choisit.

Le bonheur, c’est comme un chat, si vous essayer de le cajoler, il vous fuit, si vous ne vous occupez pas de lui, il vient se frotter contre vos jambes et saute sur vos genoux.

Il y a deux moyens d’oublier les tracas de la vie : la musique et lres chats.

Si vous êtes digne de son affection, un chat deviendra votre ami mais jamais votre esclave.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

La vie de Phoëbe

Classé dans : chats(animaux) — mamini @ 19:18

Phoëbe est en pleine forme, regardez cette photo,

 La vie de Phoëbe dans chats(animaux) 2ezgwtt

elle a décidé de s’accaparer le fromage pour elle toute seule….

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2011

Arbre méconnu ! 15 février, 2011

Classé dans : infos — mamini @ 21:02

Le Micocoulier ….

Arbre méconnu ! dans infos 20ssy7n

Le micocoulier est un arbre d’ornement et caduc que l’on trouve dans le paysage méditerranéen. IL peut atteindre 15 à 20 m dan son endroit d’origine (europe du sud, asie mineure) moins haut dans les régions plus froides.

Très élancé et bien régulier, le tronc atteind le 1 mètre de diamètre .

Ses feuilles sont rêches un peu comme les feuilles d’ortie .

Les fruits sont charnus et comestibles, nommés micocoules et sert à aromatisé un alcool.

Son bois convient bien à la confection de manches d’outils,branches remarquablement souples ce qui était adapté à la fabrication de manches de fouets, sticks, cannes et cravaches.

Cet arbre est arrosé pour accélérer la croissance, certaines branches fendues afin de conserver que le pourtour dont les lamelles sont assou)plies à la vapeur avant d’être tressés.Le feuillage servait de fourrage autrefois et la racine une teinture jaune. On en trouve à Sorède dans les environs de Perpignan.Peut être le dernier atelier au monde comme cela se faisait au XIIIe siècle dans la région.Dans le Gard à Sauve, le micocoulier est encore cultivé pour la fabrication des fourches. 

Le micocoulier, feuilles, fleurs ou écorces n’ont pas d’usage vraiment important dans la pharmacopée traditionnelle .  Le plus apprécié dans cet arbre, à part la qualité de son ombrage, c’était son bois: il est à la fois lourd, homogène, durable et présente une certaine souplesse.En dehors des fouets ce bois servait aussi pour les avirons, les baguettes de fusil, les gaules et certaines pièces appréciées par les charpentiers de marine… Dans les régions méridionales, il remplaçait avantageusement le frêne ou l’orme et avait un peu les mêmes usages. 

 Ce qui est singulier, c’est que ce sont les jeunes perches de taillis qui étaient recherchées, largement autant que le bois provenant de billes importantes.

Plutôt que de le scier, on préférait le modeler et profiter de sa robustesse et de sa souplesse pour lui imposer des formes parfois complexes. Il n’empêche que les troncs de belles dimensions étaient utilisés également en ébénisterie et en sculpture.

Les Anglais fabriquaient même des clarinettes ou des hautbois dont la sonorité ne manquait pas d’éclat. Bref un bois noble, à tout faire, mais pas du « tout-venant » ; comme disent certains vieux menuisiers, ce n’était pas un « bois à cageots ».

Il n’en reste pas moins que beaucoup de domaines dans lesquels il était employé appartiennent à l’ancien temps. Pour qu’il revienne sur le devant de la scène, il faudrait qu’il soit planté à nouveau de façon importante et que l’on trouve de nouvelles pistes d’exploitation correspondant à ses qualités. Il est dommage que ce bois soit délaissé

L’usages du micocoulier qui est la plus pittoresque, c’est la fabrication des fourches traditionnelles à trois dents. Cette pratique existe toujours, mais ses débouchés sont maintenant plus touristiques qu’utilitaires

 Sauve possède la singularité d’être l’un des rares villages de France où l’on fasse massivement pousser des fourches dans les champs des alentours.

 Le premier phénomène qui attire l’œil du visiteur, c’est l’aspect bizarre des petits arbres qui se serrent les uns contre les autres.  ftiryf dans infosL’arboriculture nous a habitués aux formes originales, mais rarement à des arbres ne possédant que trois branches situées dans le même plan  sauf lorsqu’il s’agit de fruitiers palissés le long d’un mur…v8o7m8

 La première étape de cette fabrication d’outils agricoles à la chaîne consiste donc à sélectionner un certain nombre de jeunes arbres ou de rejets de taillis, à surveiller leur croissance et leur donner, grâce à la taille, la forme appropriée.

Le mode opératoire n’a sans doute pas changé depuis l’origine de cette fabrication que certains auteurs font remonter jusqu’au XIIème siècle. Pour quelle raison les habitants de Sauve ont-ils choisi le micocoulier et pas un autre arbre ? D’une part pour les qualités de son bois, énumérées ci-dessus, d’autre part parce qu’il possède une particularité botanique intéressante : à l’aisselle de chaque feuille se développent trois bourgeons. Lorsque le rameau a atteint la taille  pour faire une bonne fourche (il faut environ trois ans), on le coupe, au mois de juin, juste en dessus des trois bourgeons qui paraissent les plus vigoureux, et on élimine toutes les autres pousses qui pourraient se former sur le tronçon droit. La sève montante a donc tendance à nourrir en priorité les trois petites branches sélectionnées. Le travail n’est pas terminé ! Il faut ensuite que la croissance de ces trois pousses soit équilibrée. La fourche en formation nécessite donc une surveillance constante : il faut freiner la pointe la plus dynamique, en lui ôtant des feuilles par exemple pour équilibrer l’apport de sève. Une fois cette taille importante effectuée, il faut être patient et attendre entre 6 et 9 ans pour que le diamètre et la résistance du bois soit suffisants. L’heure de la coupe sonne  généralement au mois de mars. C’est le moment important de la « cueillette des fourches ».

fourchesforme

Il y a ensuite la phase artisanale du processus de fabrication : on commence par chauffer le bois dans un four (sans le faire brûler, car ce serait dommage de brûler un bois aussi important.

Ce travail se fait de différentes manières, la plus simple étant l’utilisation d’un moule en bois en forme de grille à trois traverses que l’on appelle « l’escaletto ». Un nouveau passage à la chaleur pour durcir le bois et de conserver la forme obtenue de façon définitive.

Il ne reste plus qu’à polir et épointer les trois dents, puis à trouver un client… Ces derniers ont bien changé et ce sont principalement les touristes qui visitent le musée et veulent rapporter un souvenir typique pour décorer, de façon éminemment rustique, les murs de leur salle à manger. Autrefois, l’outil était largement employé dans les fermes et dans les haras. Il était très apprécié des éleveurs car, contrairement aux fourches métalliques, il ne blessait pas les animaux lors de la distribution du foin dans les mangeoires. 

Pour de plus amples renseignements il y a  le conservatoire de la fourche (basé à Sauve comme il se doit) ; le second c’est un documentaire historique, la fourche de Sauve en 1927, que l’on peut consulter sur le site régional Nimausensis.

Article trouvé sur le net et retranscrit à ma manière. Un clic sur « le conservatoire de la fourche et aussi sur « La » ci-dessus,  vous ne serez pas déçu, documentaire et visite intéressant.

 

12
 
 

Mes 3 annèes avant 30 ans... |
mon existence est une campa... |
goelandsetpigeons |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma Vie !!!!!!
| essais
| leduo