AUFOURETOUT

L’Univers de Mamini

 

Le Zeppelin 6 août, 2013

Classé dans : infos — mamini @ 17:57

       LE Zeppelin.

 

 

Le Zeppelin dans infos zeppelin-300x199

 

 

balade aérienne en ballon dirigeable

- 2min 57s – Le 2 août à 20h35

C’est le retour du dirigeable newlook, le Zeppelin.

Il mesure 75 mètres de long et est large comme une autoroute à quatre voies.

 Avec une vitesse à 90km/h,

 

« effectivement ce doit être exaltant de survoler tant de paysages dans ce ballon revisité « ….

 

http://videos.tf1.fr/jt-we/2013/zeppelin-balade-aerienne-en-ballon-dirigeable-8241234.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Soleil 17 juin, 2013

Classé dans : infos — mamini @ 11:39

Le soleil est enfin là… il s’enracine un peu mais la température monte  vite et nous avons droit aux orages.

La nature remplie d’eau , par endroits, les dégâts sont vite présent.

Soleil dans infos des-orages-violents-attendus-sur-les-deux-sevres-et-la-vienne_image_article_large-300x200

 

Dans le milieu de la nuit de dimanche à lundi, des cellules orageuses sont remontées  du Golfe de Gascogne vers le Poitou.
Touchant dans un premier temps le nord-ouest de la Gironde et plus particulièrement le Médoc (la partie sud-est de ce département est à l’écart du risque), ces orages se sont dirigés vers la Charente-Maritime, puis, en seconde partie de nuit, touchent les Deux-Sèvres, le nord-ouest de la Charente, accompagnés de fortes averses,  rafales de vent parfois violentes.

 

 

 

Marchés de Noël 6 décembre, 2011

Classé dans : infos — mamini @ 18:18

Petite info sur les Marchés de Noël et un peu « chauvine »

de ma région natale celui de Plombières dans les Vosges est bien placé regardez :

http://www.unbilletpourlevasion.fr/tops-10/marches-de-noel-en-europe/

 

 

Pause 1 octobre, 2011

Classé dans : infos — mamini @ 22:23

Pause dans infos 2jfafkk

           Demain départ pour la cure.

                 Bises et à bientôt.

 

 

La Fête ce 17 mars 16 mars, 2011

Classé dans : infos — mamini @ 19:00

La Saint Patrick

La Fête ce 17 mars  dans infos fillette_trefle

La Fête de la Saint Patrick

En Irlande, c’est la fête nationale

La Saint Patrick a lieu chaque année le 17 mars. C’est l’occasion pour les Irlandais de faire la fête : la bière coule à flot et des parades sont organisées. Les gens s’habillent également en vert, couleur traditionnelle de l’Irlande, et mettent un trèfle à leur boutonnière. Saint Patrick est considéré comme l’artisan principal de la christianisation de l’Irlande. Il fait l’objet d’une telle vénération que le jour de sa fête a été choisi par le gouvernement Irlandais comme jour de Fête nationale.

Une fête internationale

Cette fête a également ses adeptes partout dans le monde grâce aux expatriés ou descendants des nombreux émigrants Irlandais qui ont importé leur fête la plus emblématique. Aussi vous trouverez sûrement près de chez vous un pub irlandais pour fêter dignement la Saint Patrick ! Attention cependant à consommer modérément la bière Irlandaise, qui pour être fameuse n’en est pas moins alcoolisée.

Origines et traditions de la St Patrick

Histoire de Saint Patrick

trefle_saint_patrick dans infos

Saint Patrick, patron des Irlandais, n’est pas né en Irlande mais au nord de l’Angleterre actuelle, vers l’année 385. Adolescent, il fut enlevé par des pirates Irlandais et vendu en tant qu’esclave. Il vécut en Irlande comme berger jusqu’à l’âge de vingt ans. Un jour, dit-on, il eut une vision où Dieu lui suggérait de s’enfuir et de regagner sa terre natale. C’est ce qu’il fit, avec succès. Cependant, peu de temps après avoir retrouvé les siens, il se rendit compte qu’il ne se sentait plus chez lui dans son pays natal. Il voyagea beaucoup avant de regagner l’Irlande où il s’installa définitivement, cette fois de son plein gré. Il se consacra à prêcher l’évangile et à convertir les gens. Si le trèfle lui est associé, c’est tout simplement parce qu’il l’utilisait dans ses prêches comme un symbole de la sainte trinité.

Légendes et symboles de la Saint Patrick

Une légende dit que Saint Patrick aurait débarrassé l’Irlande des serpents en les jetant tous dans la mer. Comme il en restait un dernier, Saint Patrick lui présenta une petite boite dans laquelle il le somma d’entrer. Le serpent déclara que la boite était trop petite pour le contenir, mais Saint Patrick lui rétorqua le contraire. Après une très longue discussion, le serpent décida finalement d’entrer dans la boite pour prouver à Saint Patrick qu’elle était réellement trop petite pour lui. A peine le serpent était-il entré dans la boite que le rusé Saint Patrick la ferma et la jeta dans la mer.
Cette légende est une façon métaphorique de présenter l’action de Saint Patrick qui, en réalité, a certainement éradiqué beaucoup plus de rites païens que de serpents !

Parmi les symboles de la fête de la Saint Patrick, n’oublions pas de citer les leprechauns. Ce sont des farfadets malicieux qui aiment faire des farces aux humains. Ils possèdent une marmite remplie d’or, qu’ils cachent généralement au pied d’un arc en ciel. On dit que celui qui parvient à les suivre sans se faire repérer pourra leur dérober la fameuse marmite tant convoitée…

 

 

 

Le Citron 19 février, 2011

Classé dans : infos — mamini @ 17:24

Le Citron est à l’honneur  à Menton  jusqu’au.9 Mars.

Le Citron dans infos

photos.linternaute.com/…/la-fete-des-citrons

 découvrez cette 78ième fête en un clic ci-dessous :

http://www.tourisme-menton.fr/Fete-du-Citron-R-2011.html

 

 

Le ou la Chamane 17 février, 2011

Classé dans : dessin-peinture,infos — mamini @ 5:36

 Le ou la  Chamane dans dessin-peinture 2jg1da8

Dessin fait au fusain et un trio de crayons de sanguine.

 Un peu d’infos sur la femme représentée sur mon dessin :

 Un être ambivalent (la personne du chamane)

A. Marginalité sociale

Le chamane dans les populations amérindiennes du sud du continent américain est un être qui occupe une place ambiguë au sein de sa communauté, en effet, si il est intégré à celle-ci, de par le besoin qu’elle a de lui pour soigner ses malades ou connaître l’avenir et qu’il y occupe une position centrale, la méfiance et la marginalité restent néanmoins de rigueur.

Le mot « Chamane » est en réalité un mot de langue étrangère. Il était utilisé en Sibérie par les peuples de langue Toungouse pour désigner leurs « intermédiaires spirituels ». La base du chamanisme est la croyance d’un monde spirituel parallèle au nôtre, habité par des esprits puissants qui sont présents dans toutes les manifestations naturelles telles les tremblements de terre, les orages, les raz de marées, les arbres, les rochers etc… On croyait que certaines personnes avaient le pouvoir d’entrer en communication avec les esprits de ce monde parallèle lorsqu’elles étaient en transe ou dans un état de conscience modifiée. Parmi les premiers européens a observer ces personnes et a en rendre compte, on retrouve les trappeurs Français du Canada qui furent témoins de cérémonies de guérisons où évoluaient des chamanes. Dès lors, ils les appelèrent « médecins » d’où l’appellation d »homme médecine ». Ce terme (médecine) a été utilisé par la suite pour désigner tout ce qui était relié au monde du sacré et du spirituel. (sacs-médecine, roue médecine etc…) 
Le rôle de ces « praticiens sacrés » était de maintenir l’équilibre entre la tribu et le monde des esprits, assurant ainsi le succès de la chasse, de la pêche et de la récolte et prévenant les maladies qui découlaient d’une désobéissance envers certaines pratiques.

Le chamanes opéraient de toutes sortes de manières et avec toutes sortes d’instruments. Ils entraient en transe grâce au jeûne, en s’infligeant des souffrances volontairement, en chantant, en tambourinant violemment. Le tambour était en fait un accessoire très important dans la pratique du chamanisme.


 

 

Arbre méconnu ! 15 février, 2011

Classé dans : infos — mamini @ 21:02

Le Micocoulier ….

Arbre méconnu ! dans infos 20ssy7n

Le micocoulier est un arbre d’ornement et caduc que l’on trouve dans le paysage méditerranéen. IL peut atteindre 15 à 20 m dan son endroit d’origine (europe du sud, asie mineure) moins haut dans les régions plus froides.

Très élancé et bien régulier, le tronc atteind le 1 mètre de diamètre .

Ses feuilles sont rêches un peu comme les feuilles d’ortie .

Les fruits sont charnus et comestibles, nommés micocoules et sert à aromatisé un alcool.

Son bois convient bien à la confection de manches d’outils,branches remarquablement souples ce qui était adapté à la fabrication de manches de fouets, sticks, cannes et cravaches.

Cet arbre est arrosé pour accélérer la croissance, certaines branches fendues afin de conserver que le pourtour dont les lamelles sont assou)plies à la vapeur avant d’être tressés.Le feuillage servait de fourrage autrefois et la racine une teinture jaune. On en trouve à Sorède dans les environs de Perpignan.Peut être le dernier atelier au monde comme cela se faisait au XIIIe siècle dans la région.Dans le Gard à Sauve, le micocoulier est encore cultivé pour la fabrication des fourches. 

Le micocoulier, feuilles, fleurs ou écorces n’ont pas d’usage vraiment important dans la pharmacopée traditionnelle .  Le plus apprécié dans cet arbre, à part la qualité de son ombrage, c’était son bois: il est à la fois lourd, homogène, durable et présente une certaine souplesse.En dehors des fouets ce bois servait aussi pour les avirons, les baguettes de fusil, les gaules et certaines pièces appréciées par les charpentiers de marine… Dans les régions méridionales, il remplaçait avantageusement le frêne ou l’orme et avait un peu les mêmes usages. 

 Ce qui est singulier, c’est que ce sont les jeunes perches de taillis qui étaient recherchées, largement autant que le bois provenant de billes importantes.

Plutôt que de le scier, on préférait le modeler et profiter de sa robustesse et de sa souplesse pour lui imposer des formes parfois complexes. Il n’empêche que les troncs de belles dimensions étaient utilisés également en ébénisterie et en sculpture.

Les Anglais fabriquaient même des clarinettes ou des hautbois dont la sonorité ne manquait pas d’éclat. Bref un bois noble, à tout faire, mais pas du « tout-venant » ; comme disent certains vieux menuisiers, ce n’était pas un « bois à cageots ».

Il n’en reste pas moins que beaucoup de domaines dans lesquels il était employé appartiennent à l’ancien temps. Pour qu’il revienne sur le devant de la scène, il faudrait qu’il soit planté à nouveau de façon importante et que l’on trouve de nouvelles pistes d’exploitation correspondant à ses qualités. Il est dommage que ce bois soit délaissé

L’usages du micocoulier qui est la plus pittoresque, c’est la fabrication des fourches traditionnelles à trois dents. Cette pratique existe toujours, mais ses débouchés sont maintenant plus touristiques qu’utilitaires

 Sauve possède la singularité d’être l’un des rares villages de France où l’on fasse massivement pousser des fourches dans les champs des alentours.

 Le premier phénomène qui attire l’œil du visiteur, c’est l’aspect bizarre des petits arbres qui se serrent les uns contre les autres.  ftiryf dans infosL’arboriculture nous a habitués aux formes originales, mais rarement à des arbres ne possédant que trois branches situées dans le même plan  sauf lorsqu’il s’agit de fruitiers palissés le long d’un mur…v8o7m8

 La première étape de cette fabrication d’outils agricoles à la chaîne consiste donc à sélectionner un certain nombre de jeunes arbres ou de rejets de taillis, à surveiller leur croissance et leur donner, grâce à la taille, la forme appropriée.

Le mode opératoire n’a sans doute pas changé depuis l’origine de cette fabrication que certains auteurs font remonter jusqu’au XIIème siècle. Pour quelle raison les habitants de Sauve ont-ils choisi le micocoulier et pas un autre arbre ? D’une part pour les qualités de son bois, énumérées ci-dessus, d’autre part parce qu’il possède une particularité botanique intéressante : à l’aisselle de chaque feuille se développent trois bourgeons. Lorsque le rameau a atteint la taille  pour faire une bonne fourche (il faut environ trois ans), on le coupe, au mois de juin, juste en dessus des trois bourgeons qui paraissent les plus vigoureux, et on élimine toutes les autres pousses qui pourraient se former sur le tronçon droit. La sève montante a donc tendance à nourrir en priorité les trois petites branches sélectionnées. Le travail n’est pas terminé ! Il faut ensuite que la croissance de ces trois pousses soit équilibrée. La fourche en formation nécessite donc une surveillance constante : il faut freiner la pointe la plus dynamique, en lui ôtant des feuilles par exemple pour équilibrer l’apport de sève. Une fois cette taille importante effectuée, il faut être patient et attendre entre 6 et 9 ans pour que le diamètre et la résistance du bois soit suffisants. L’heure de la coupe sonne  généralement au mois de mars. C’est le moment important de la « cueillette des fourches ».

fourchesforme

Il y a ensuite la phase artisanale du processus de fabrication : on commence par chauffer le bois dans un four (sans le faire brûler, car ce serait dommage de brûler un bois aussi important.

Ce travail se fait de différentes manières, la plus simple étant l’utilisation d’un moule en bois en forme de grille à trois traverses que l’on appelle « l’escaletto ». Un nouveau passage à la chaleur pour durcir le bois et de conserver la forme obtenue de façon définitive.

Il ne reste plus qu’à polir et épointer les trois dents, puis à trouver un client… Ces derniers ont bien changé et ce sont principalement les touristes qui visitent le musée et veulent rapporter un souvenir typique pour décorer, de façon éminemment rustique, les murs de leur salle à manger. Autrefois, l’outil était largement employé dans les fermes et dans les haras. Il était très apprécié des éleveurs car, contrairement aux fourches métalliques, il ne blessait pas les animaux lors de la distribution du foin dans les mangeoires. 

Pour de plus amples renseignements il y a  le conservatoire de la fourche (basé à Sauve comme il se doit) ; le second c’est un documentaire historique, la fourche de Sauve en 1927, que l’on peut consulter sur le site régional Nimausensis.

Article trouvé sur le net et retranscrit à ma manière. Un clic sur « le conservatoire de la fourche et aussi sur « La » ci-dessus,  vous ne serez pas déçu, documentaire et visite intéressant.

 

 

St.Nicolas 5 décembre, 2010

Classé dans : infos — mamini @ 15:03

Dans bien des départements surtout en lorraine, en Alsace et dans le Nord, St.Nicolas a été fêté

ce week-end pour la joie des petits enfants,  mais gare à ceux qui n’ont pas été sages, le père fouettard

est là qui guette avec sa hotte remplie de baguettes en bois.

La page est tournée, les baguettes ne font plus peur aux enfants et sont bannis de l’éducation.  

St. Nicolas a été une légende. 

St.Nicolas dans infos 2yvs5t5 

Qui est SAINT NICOLAS ?

Saint Nicolas, saint patron et protecteur des petits enfants et de la Lorraine est fêté tous les 6 décembre, surtout dans l’est de la France et dans le nord ainsi que dans de nombreux pays d’Europe. 
La légende du Père Noel  a été crée à partir du personnage de Saint Nicolas. C’est en quelque sorte l’ancêtre du Père Noel.
L’histoire dit que le personnage de Saint Nicolas est inspiré de Nicolas de Myre appelé également Nicolas de Bari. Il est né à Patara en Asie Mineure entre 250 et 270 après J-C.  Il est mort le 6 décembre, en 345 ou en 352 dans la ville portuaire de Myre en Asie Mineure. 

C’est l’un des saints les plus populaires en Grêce et dans l’Eglise Latine. 
Il fût Evêque de Myre au 4ème siècle. Sa vie et ses actes sont entourés de légendes.

Après sa mort, Saint Nicolas a alimenté une multitude de légendes qui reflètent sa personnalité généreuse. 
Chaque épisode de sa vie a donné lieu à lieu à un patronage ou une confrérie d’un métier ou d’une région.

C’est l’un des saints le plus souvent représenté dans l’iconographie religieuse : sur les vitraux des églises, dans les tableaux, en statue, sur les taques de cheminée, les images d’Epinal, etc… Ses légendes offraient aux imagiers une riche matière.

Saint Nicolas, dans son costume d’évêque fait équipe avec un personnage sinistre, le père Fouettard. Celui-ci, tout vêtu de noir n’a pas le beau rôle puisqu’il est chargé de distribuer les coups de trique aux garnements.

La Saint Nicolas est aussi l’occasion pour les enfants de recevoir des cadeaux trois semaines avant que le Père Noël ne passe dans les cheminées. 

Image de prévisualisation YouTube

La celèbre chanson sur Saint Nicolas :

Refrain:
Ils étaient trois petits enfants
Qui s’en allaient glaner aux champs.
Tant sont allés tant sont venus,
Que sur le soir se sont perdus.
S’en sont allés chez le boucher:
Boucher voudrais-tu nous loger?
Refrain:
2. Entrez, entrez petits enfants
Il y a d’la place assurément.
Ils n’étaient pas sitôt entrés,
Que le boucher les a tués.
Refrain:
…….

 

 

L’Handicap… 3 décembre, 2010

Classé dans : infos — mamini @ 11:21

image1.jpg

visiter le blog ci-dessous

http://handicapes.unblog.fr/

image2.jpg

 

1234
 
 

Mes 3 annèes avant 30 ans... |
mon existence est une campa... |
goelandsetpigeons |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma Vie !!!!!!
| essais
| leduo